• Nos amis Serge et Claudine nous ont communiqué le lien ci-dessous : "Série noire pour les abeilles"

    Edifiant !!

    Raison de plus, pour améliorer nos espaces naturels autour de nos maisons et bien sûr d'abandonner les produits phyto-sanitaires.

    Et pourquoi pas, de faire comme Serge, avoir des ruches chez soi !! c'est un peu moins facile que d'avoir des petits pois chez soi, mais c'est possible ! Voyez donc la vidéo !!

    Je vous informe qu’Autrement, le magazine des alternatives et des solidarités intitulé Série noire pour les abeille, est en ligne sur telenantes.com : http://www.telenantes.com/Serie-noire-pour-les-abeilles,40526.html


    votre commentaire
  • Vous aimez la musique traditionnelle ? Oui
    Vous aimez nos cousins du Québec ? Oui
    Vous aimez danser au son du violon et de l'accordéon ? Oui
    Vous aimez les châtaignes ? Oui
    Vous aimez vous promener le matin ? Oui

    Que vous ayez répondu une fois, deux fois, trois fois, quatre fois OUI, vous ne pouvez être qu'intéressé(e)(s) par les activités de la Maison de la Vie Rurale à la Flocelière.

    En effet, les 10 et 11 octobre, l'association "Maison de la Vie Rurale - CPIE Sèvre et Bocage" organise un week-end pour vous.

    - Samedi 10, "Les violons de Granit" : stages de danses, de violon et d'accordéon à partir de 14 heures ; concert et Bal, à 21 heures, avec "Les violons du Nouveau Monde", "Arbadétorne", "Miss'Ter" et tous les violonneux et accordéonistes présents.
    Les détails pour cette journée sont ICI.
    - Dimanche 11, "Fête de la Châtaigne et des Violonneux" : marche et cueillette le matin ; Dégustation de châtaignes et de fruits de l'automne ; expo photos ; Travail du châtaignier et luthiers ; concerts ...
    Les détails pour cette journée sont .

    Si vous avez répondu cinq fois OUI, nous sommes sûrs de vous y voir, alors à bientôt !

    Et n'oubliez pas de consulter régulièrement le site de la Maison de la Vie Rurale.

    Michel B.


    votre commentaire
  • Voici 2 sites à (re) découvrir en ce début de nouvelle année :

    www.gerbeaud.com  Beaucoup de conseils de jardinage, très documenté,très pratique, avec la possibilité de trouver des liens sur la nature comme ce dernier conseillé par Gerbeaud :

    http://jardinauxoiseaux.canalblog.com/

    Bonne lecture à tous, bonne recherche et bon jardinage !


    votre commentaire
  • Le lundi 1er Octobre 2007, l'université Permanente de l'Antenne de Clisson, nous a proposé une conférence de l'universitaire et chercheur, Mr Jean-Charles Abbé, sur le sujet : "Enjeux énergétiques et impacts environnementaux".

    Nous retrouvons l'essentiel de cette conférence sur les sites suivants : http://www.futuroscopie.com/  (présentation générale du site et en particulier le sujet "enjeux énergétiques et impacts environnementaux")

    et sur http://www.futuroscopie.com/file/EEIE.pdf (la conférence)

    D'autres liens sont possibles comme celui-ci : http://www.cstb.fr/bepos/presentations/cstb_bepos.swf et aussi le blog de Mr Abbé....

    Passionnant, inquiétant, nous bousculant dans notre façon de "consommer" de l'énergie...Changeons nos habitudes!!!


    votre commentaire
  • Le tamier commun (tamus communis) est encore appelé herbe aux femmes battues ; il s'agit d'une plante vivace qui pousse dans les haies et les bois clairs, il appartient à la famille des dioscoréacées.

    La partie souterraine est une
    rhizome tubéreux.
    Les tiges produites poussent au printemps et meurent après la fructification.
    Ces tiges sont
    volubiles, elles peuvent atteindre 4 m environ ; à leur sortie, elles sont vertes, teintées de pourpre ou parfois presque noires suivant les sujets. A la cassure, elles laissent échapper beaucoup de sève et une odeur pas très agréable.
    Les feuilles alternes sont, au début, d'un vert très brillant ; leur forme rappelle celle d'un cœur à pointe allongée.

    En avril-mai, les fleurs apparaissent, elles sont minuscules, jaune-verdâtre et groupées en grappes de petite dimension pour les fleurs femelles (à pistil) et en longues grappes étroites pour les fleurs mâles (à étamines).Cette plante étant dioïque, ces deux types de fleurs sont portés par des individus différents.

    Les fruits sont des baies rouges qui persistent longtemps sur la tige qui a fané.

    Les jeunes tiges qui ressemblent à des pousses d'asperges font l'objet, dans notre région, d'une recherche acharnée, on les appelle les reponchons (prononcer pépounchouns, on doit entendre le "s" final). Ce mot doit provenir de poncho (pouncho) qui désigne une pointe ; pardon pour les puristes, je ne maîtrise pas l'orthographe occitane.
    Ces pousses sont consommées après cuisson à l'eau qui répand une odeur pas très engageante, soit en vinaigrette, assortie si l'on veut, d'un assaisonnement plus conséquent, soit en omelette avec des lardons. En elles-mêmes, il faut avouer, leur goût est assez déroutant pour les non-habitués.

    Par contre, les fruits sont toxiques ainsi que le rhizome cru.

    Ce rhizome possède des vertus médicinales diurétiques, purgatives, vomitives et résolutives.

    La plante était autrefois appliquée sur les plaies des femmes victimes de violences d'où le nom herbe aux femmes battues.

    Ce document est"emprunté" au site suivant : http://isaisons.free.fr/index.htm


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique