• Comment vivent ces drôles de bêtes qui font peur et qui sont si gentilles.

    Patrick, l'animateur de l'atelier de l'association la Cicadelle, a animé l'atelier enfants de Lolayo, ce samedi 28 novembre 2009. Avec gestes et paroles, il a passionné les enfants sur ce sujet.

    Voici le compte-rendu de cette activité :

    Après avoir comparé leur propre anatomie avec celle d'une chauve-souris, les enfants ont appris à connaître le rythme biologique des chiroptères (nom scientifique des chauves-souris). A travers chaque grande étape de la vie de l'une de ces petites bêtes ils ont appréhendé quelques notions de respect, pour éviter le dérangement et ont compris pourquoi il était important de se préoccuper de leur sort.
    Elles sont en effet toutes protégées par loi du fait de leur disparition et de celle de leurs lieux d'hibernation, de reproduction et surtout la raréfaction de leur ressource alimentaire unique : les insectes nocturnes. (elles ne boivent pas de sang !!!).
    Bref, après toutes ces explications parfois complexes (mais captivantes apparemment) il était grand temps de passer à l'action : fabriquer chacun un gîte à chauve-souris à installer chez soi !

    Pour cela, nous avons juste besoin d'une brique de cloison et d'un peu de ciment...
    Première étape : casser la brique pour que chacun en récupère un tube
    Deuxième étape : faire du ciment (et ce n'est pas rien !)
    Troisième étape : colmater l'une des deux extrémités de la brique.
    Quatrième étape : installation, mais ça, ça se fera à la maison...
     
    Nous avons donc terminé la séance en allant simplement installer le gîte fabriqué en exemple sur un arbre au bord d'un petit plan d'eau en faisant attention à bien l'orienter au sud, pour qu'il puisse chauffer le plus possible (les chauve-souris adorent la chaleur, sauf l'hiver) et en veillant à ce qu'aucun support puisse permettre à un prédateur d'accéder à ce gîte. Nous irons y jeter un oeil plus tard dans l'année pour voir s'il est occupé ou si nous observons des traces de résidence (petites crottes au pied du gîte notamment).
     
    Voilà, à chacun des enfants d'aider les chauves-souris chez lui désormais.             Patrick T.
     
    Pour plus d'infos sur les chiroptères :

     

    Ne pas oublier l'album ci-contre : la sortie chauve-souris.

    votre commentaire
  • D'ailleurs, nous avons pris le temps de sortir une demi-heure malgré la pluie battante pour aller installer les refuges à belette fabriqués la fois précédente. Peut-être y découvrirons- nous des traces de passage du petit lutin roux une prochaine fois...<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" />Et les rapaces dans tout ça, nous n'en avons pas vu ? Allez promis, on ramènera les jumelles une prochaine fois et on se rattrapera...

    votre commentaire

  • votre commentaire
  • Chacun repart avec sa petite collection d'os, avec l'idée en tête de se lancer dans la création de son propre muséum d'histoire naturelle à domicile ! Julien  ira même jusqu'à dire "Ca tombe bien, mon métier plus tard ce sera paléontologue !".

    Mais avant d'en arriver là, il y a encore quelques séances de club nature à suivre.


    votre commentaire
  • Quelle surprise d'y trouver les os de mulots, de campagnols, de musaraignes (qui ne sont pas des rongeurs mais des petits carnivores, on reconnait donc facilement leurs petites mâchoires aux dents pointues) et même un crâne d'oiseau !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique